Home / Plomberie / Votre lavabo s’écoule mal ? Et si le problème était au toit ?

Votre lavabo s’écoule mal ? Et si le problème était au toit ?

C’est bien connu, les dégâts d’eau peuvent entraîner des coûts considérables pour les propriétaires d’immeubles et constituent l’une des réclamations les plus fréquentes chez les compagnies d’assurances habitation. Les refoulements d’eau dans les sous-sols sont particulièrement dommageables. Le principal moyen pour prévenir ce problème est la pose d’un clapet antiretour.

Plusieurs types de clapets antiretour existent sur le marché. Ils sont installés de sorte que l’eau puisse bien évacuer la propriété sans toutefois pouvoir entrer par les drains de plancher, le bain, la douche le lavabo ou la cuve à lessive lors d’un refoulement. En ce sens, toutes les ouvertures où l’eau pourrait surgir doivent être bien protégées. Il est donc préférable de les faire installer par un plombier certifié afin qu’il détermine correctement le nombre de clapets nécessaires, leurs emplacements et le type de clapet permis selon les spécificités de la propriété.

Le clapet antiretour doit avoir une trappe d’accès afin de pouvoir entretenir ce dernier. En ce sens, il est conseillé d’examiner une ou deux fois par année l’état du clapet, afin de pouvoir le changer s’il se détériore ou de dégager tous débris qui nuiraient à son bon fonctionnement.

La plupart des propriétés ayant moins de 40 ans ont déjà un clapet antiretour installé dans leur sous-sol. Toutefois, il est à noter que plusieurs municipalités ont adopté un règlement sur les clapets antiretour pour limiter leur responsabilité dans le cas de refoulement d’égouts dans le bâtiment. Ce règlement ayant des degrés de sévérité variables, il est important de consulter votre municipalité à savoir lequel s’applique à votre propriété.